Du Néant aux Enfers 1.0

À la fois œuvre et intention, ce projet-édifice est voué à s’inscrire dans la durée et dans l’espace à travers une installation évolutive. Du Néant aux Enfers ( 1.0) (2013) en constitue la première étape et se présente sous la forme de cartels d’exposition de formats variables comprenant la carte principale retraçant l’itinéraire calculé, des vues aériennes des lieux de départ et d’arrivée ainsi que l’ensemble des informations directionnelles. Ces documents sont produits à partir d’un itinéraire pédestre calculé par Google Maps entre les villages Le Néant en France et Les Enfers en Suisse.

Il s’agirait ensuite de parcourir les kilomètres qui séparent ces deux lieux aux noms improbables afin de collecter un fond de données constitutives ou destinées à la production d’œuvres ultérieurs.

Hommage aux partisans de l’absurde et de la forme Oulipienne, ce projet s’inscrit également en référence aux travaux d’Édouard Levé où la mise en acte liée au jeu littéraire viennent se déborder l’un, l’autre.

Dans la même veine, cet itinéraire appelle également de nouveaux chemins comme le trajet Franco-austo-hollandais De Rien à Rien (2013) ou les lieux-dit bretons Tourne là en passant par Tourne à gauche et Tourne Ici (2013). Ces projet s’inscrivent dans une recherche formelle visant à aborder la dialectique entre la carte et le territoire d’une part mais également entre les différents niveaux de lecture à partir données issues de programmes informatiques d’autre part. Ma démarche artistique s’apparente ainsi à travailler autour de l’introduction d’ “un fantôme dans la machine”.

Capture d’écran 2013-10-08 à 23.43.30

Capture d’écran 2013-10-08 à 23.29.29

Capture d’écran 2013-10-08 à 23.28.33

Mur Rien à rien simulation accrochage

À la fois œuvre et intention, ce projet-édifice est voué à s’inscrire dans la durée et dans l’espace à travers une installation évolutive. Du Néant aux Enfers ( 1.0) (2013) en constitue la première étape et se présente sous la forme de cartels d’exposition de formats variables comprenant la carte principale retraçant l’itinéraire calculé, des vues aériennes des lieux de départ et d’arrivée ainsi que l’ensemble des informations directionnelles. Ces documents sont produits à partir d’un itinéraire pédestre calculé par Google Maps entre les villages Le Néant en France et Les Enfers en Suisse.

Il s’agirait ensuite de parcourir les kilomètres qui séparent ces deux lieux aux noms improbables afin de collecter un fond de données constitutives ou destinées à la production d’œuvres ultérieurs.

Hommage aux partisans de l’absurde et de la forme Oulipienne, ce projet s’inscrit également en référence aux travaux d’Édouard Levé où la mise en acte liée au jeu littéraire viennent se déborder l’un, l’autre.

Dans la même veine, cet itinéraire appelle également de nouveaux chemins comme le trajet Franco-austo-hollandais De Rien à Rien (2013) ou les lieux-dit bretons Tourne là en passant par Tourne à gauche et Tourne Ici (2013). Ces projet s’inscrivent dans une recherche formelle visant à aborder la dialectique entre la carte et le territoire d’une part mais également entre les différents niveaux de lecture à partir données issues de programmes informatiques d’autre part. Ma démarche artistique s’apparente ainsi à travailler autour de l’introduction d’ “un fantôme dans la machine”.

Advertisements

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s